Manoir de la Bastide

Maisons de vacances /  Evénements / Séminaires   

Septfonds. Le manoir de la Bastide dévoile tout son charme

à l'occasion de l'inauguration, la félicité se lisait sur les visages de Patricia et Claude Rousset, mesurant ainsi le chemin parcouru depuis 2008, année où le couple décide de redonner vie au manoir de la Bastide, ancienne propriété de la comtesse Niel, en 1900.
Au cœur du village, bénéficiant d'une excellente visibilité, l'imposante bâtisse à l'architecture de style Napoléon III, avec fronton en brique rouge, œil-de-bœuf, hauts plafonds moulurés, fenêtres d'époque, se dresse majestueusement dans un parc d'ormes, de chênes centenaires, et s'offre, depuis, à la location jusqu'à douze personnes car telle est sa nouvelle  destinée.                                                                             

Une maison de caractère
Famille, amis, voisins, élus, sont venus saluer le travail de décoration réalisé par la maîtresse des lieux, notamment dans l'aménagement intérieur des pièces, où certains coloris déposés sur les épais murs évoquent la Provence, une façon élégante de souligner la région natale des sympathiques propriétaires. La visite guidée du manoir de 350 m2 a permis de mettre en lumière l'espace de vie confortable de toutes les pièces et leur agencement: la cuisine avec son îlot central et sa cheminée, les quatre chambres spacieuses de style différent, toutes dotées de salle de bains et de toilettes.
L'extérieur n'est pas en reste avec une piscine en pierre sèche, une serre horticole et tout l'agencement apaisant pour un propice farniente dans un parc arboré de 1 200 m2.
à l'issue de la visite, Jacques Tabarly, maire et conseiller général, accompagné de Jean-Marc Labarta et de Jean-Pierre Gros, adjoints, se félicitait d'une telle réalisation, apportant dans la commune une nouvelle attractivité touristique. Dans son intervention, Claude Rousset soulignait l'implication de trois entreprises septfontoises: Gérard Cavaillé, électricité-plomberie; Philippe Canonici, menuiserie, et Mickaël Lenglet, maçonnerie.

Article: Ramoneda André :  La dépêche du Midi